Bernard Pivot

Vous venez de terminer la lecture d'un livre qui vous a marqué, vous souhaitez le faire découvrir à d'autres, écrivez ici votre message.
Support
Messages : 724
Inscription : 27 Nov 2004, 14:41
Localisation : France

Bernard Pivot

Messagepar Support » 26 Jan 2006, 15:01

Bernard Pivot
Le métier de lire
Réponses à Pierre Nora
D'apostrophe à Bouillon de culture
351 pages
ISBN 2-07-0419949-5
Nouv. éd. augm 351 p ill., couv. ill. en coul 18 cm
(Folio)

Ce livre est une nouvelle édition augmentée du livre paru chez Gallimard en 1990. Toute le monde connait Bernard Pivot et sa passion communicative pour les livres. On retrouve dans ce livre tout ce qui fait le succès de ses émissions, un style alerte, chaleureux, simple et vivant.
Quel dommage que Bernard Pivot qui a lu pendant 15 ans (la durée d'apostrophe) de 10 à 15 heures par jour, n'ai pas disposé de temps pour écrire lui-même (On ne lui connais qu'un seul roman de jeunesse "Le gratteur de têtes", introuvable !).

A la fin de son livre Bernard Pivot développe dans l'ordre alphabétique quelques mots clés évoquant sa carrière et sa passion du livre. Je vous recommande en particulier l'article "livres" (pages 219 à 231), un vrai régal d'humour et d'imagination qui ravira tous les amateurs de livres. En voici un extrait :

...Les livres sont d'implacables envahisseurs. Mine de rien, avec une patience infinie et toujours plus nombreux, ils se rendent maîtres des lieux. Ils ont tôt fait de déborder des bibliothèques où ils sont assignés à résidence. Telles les multitudes d'escargots dans les romans de Patricia Highsmith, ils escaladent les murs, poussent jusqu'aux plafonds, s'installent sur les cheminées, les tables, les guéridons, se fixent dans les encognures, pénètrent dans les armoires, les commodes et les coffres, et, quand ils demeurent à terre, ils prolifèrent sur la moquette ou sur le carrelage en piles instables et arrogantes...".



Biographies de Bernard Pivot :
Après un bref passage en faculté de droit, Bernard Pivot s'inscrit au CFJ (Centre de formation des journalistes). Il sort vice-major de sa promotion et y rencontre d'ailleurs sa femme. Il se forme au journalisme économique pendant un an puis intègre 'Le Figaro littéraire' en 1958. En 1974, l'ORTF éclate et Bernard Pivot lance la célèbre émission littéraire 'Apostrophes', dont la première est diffusée sur Antenne 2, le 10 janvier 1975. En 1986, il anime l'émission 'Les Dicos d'or' sur Antenne 2 puis sur France 3 où il organise et co-présente le championnat du monde d'orthographe de langue française. Il devient en 1990 producteur-présentateur de 'Bouillon de culture', émission non moins légendaire. Ne délaissant pas sa carrière de journaliste littéraire, il occupe le poste d'éditorialiste au mensuel 'Lire' de 1993 à 1998. Il fait partie depuis 2002 des membres du jury du prix Louis Hachette pour la presse écrite. 2005 est l'année des adieux : Bernard Pivot annonce officiellement son départ en retraite, mettant un point final à toutes ses émissions.Résumé :
À la fin d'Apostrophes, en 1990, Bernard Pivot avait accepté de se livrer avec moi à un jeu régulier de questions et réponses écrites qui avait abouti au Métier de lire. C'était la première fois que l'animateur d'une grande émission culturelle s'expliquait sur son travail, sa technique, ses trucs et...

4ème de couverture :
À la fin d'Apostrophes, en 1990, Bernard Pivot avait accepté de se livrer avec moi à un jeu régulier de questions et réponses écrites qui avait abouti au Métier de lire. C'était la première fois que l'animateur d'une grande émission culturelle s'expliquait sur son travail, sa technique, ses trucs et sur l'étrange métier qu'il avait fait pendant quinze ans : lecteur public ! À la fin de Bouillon de culture, et à l'occasion du passage de son livre en Folio, Bernard Pivot récidive, complète et conclut. Une expérience unique

Kempelen

Revenir vers « Notes de Lecture »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité